Terrepaïenne

Cheminement d'une sorcière d'aujourd'hui...

09 septembre 2010

Poème à moi-même

Invictus

Dans les ténèbres qui m’enserrent,
Noires comme un puits où l’on se noie,
Je rend grâce aux dieux quels qu’ils soient,
Pour mon âme invincible et fière,

Dans de cruelles circonstances,
Je n’ai ni gémi ni pleuré,
Meurtri par cette existence,
Je suis debout bien que blessé,

En ce lieu de colère et de pleurs,
Se profile l’ombre de la mort,
Je ne sais ce que me réserve le sort,
Mais je suis et je resterai sans peur,

Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Le titre latin signifie « invaincu, dont on ne triomphe pas, invincible » et se fonde sur la propre expérience de l'auteur puisque ce poème fut écrit en 1875 sur son lit d'hôpital, suite à l’amputation d’un de ses membres.

C’est ce que je ressens, une amputation.  La perte de mon amour, de l’homme que j’aime.  Cette perte infâme, je la ressens dans ma chair, dans mon âme comme l’amputation d’une part de moi.

Alors je reprend à mon compte ce poème comme un exemple à suivre, une lumière, dans les ténèbres qui m’enserrent.

Posté par terrepaienne à 21:56 - Au fil des jours - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Merci

    Quel beau poème et quel courage tu fait preuve . Merci de ¸le partager avec nous.
    Je te souhaite mes meilleurs simpatie.

    Posté par Lilith =^..^=, 09 septembre 2010 à 23:43
  • Merci à toi. J'essaye juste de puiser courage dans ce poème, mais ce n'est pas gagné.

    Posté par Aysonsha, 13 septembre 2010 à 18:31

Poster un commentaire