Terrepaïenne

Cheminement d'une sorcière d'aujourd'hui...

20 août 2010

Sheela-Na-Gig

selon Markale, la Sheela-Na-Gig serait un "aspect de la grande Déesse des Commencements qui ouvre son ventre maternel pour engloutir les défunts et les faire renaître dans une nouvelle vie".

Elle est le plus grand symbole de la Déesse de la vie-et-la mort qu'il reste en Irlande. Les Celtes honoraient le pouvoir sacré des parties génitales féminines et utilisaient ces sculpture pour la protection. La Sheila-Na-gig était considérée comme une figure magique censée traiter l'infertilité chez les femmes, mais d'autres y ont vu un écho de la mère irlandaise ancienne de la terre



Un symbole de passage

Elle est la Terre-Mère qui donne et reçoit la vie en retour, c’est une figure de changement et de transition, qui, comme toute « porte » psychopompe possède un aspect inquiétant. Le changement est par nature dérangeant. Aux périodes de « passage », nous allons du connu vers l’inconnu. Ce qui est inconnu peut être effrayant et les aspects des gardiens peuvent l’être également. Une fois le changement effectué et la porte passée, nous pouvons regarder derrière nous et nous interroger sur nos peurs. Les gardiens des portes deviennent alors des figures de renaissance et de régénération, belles et pleine de compassion.

Les passages des tombes ont été construites dans la forme de la déesse, avec le passage représentait le vagin, et la chambre du tombeau elle-même représentant son utérus. le "tombeau" et l'"utérus" étaient égale, pour assurer la régénération et la continuité après la mort.

C’est aussi une déesse qui lève le voile entre les mondes, en tant que déesse de la mort, mais aussi déesse de la naissance, a Beltain et Samhain, mais aussi dans les heures du crépuscule au coucher du soleil et au lever de soleil. Elle ne ‘’fit’’ dans aucune catégorie, mais elle une déesse qui rend la vie possible. Elle est un paradoxe, qui a résisté au passage du temps.



Un déesse -sorcière



La Sheela-Na-Gig est donc connectée à la figure de gardien qui avertit et guide lors de transition, et qui, dans les vieilles histoires apparaît comme la « laveuse au gué » ou la bien connue femme fée, la banshee.

Ce serait une divinité celtique, une sorcière telle que la Cailleach des mythologies irlandaises et écossaises. Cette théorie fut proposée par Margaret Murray et Anne Ross qui, dans leur essais intitulé « The Divine Hag of the Pagan Celts » (La déesse sorcière des celtes païens), proposent que ces sculptures précoces représenteraient des gardiennes de la Terre ou des déesses de la guerre à cause de leur aspect de sorcières.


La déesse Vie-Mort-Vie


Son vagin ouvert nous invite a visiter l’utérus sacré de la déesse, le chaudron de la vie, la mort et de la renaissance. un rappel du fait que nous tous sommes venus à l'existence dans l'utérus de la femme, où nous avons grandit dans l'asile sûr d’un utérus de femme, sa protection est la raison principale du pourquoi que nous sommes sur cette terre aujourd'hui.

Elle est la force de la vie, oui elle est un paradoxe, mais elle est une force protectrice et une mère.

La vieille femme expose clairement sa vulve. Il s’agit là d’un symbole universel de fertilité. Pourtant la femme en elle-même ne nous évoque pas la fertilité : à la différence des Vénus du néolithique, elle n’a pas de formes rondes et généreuses : elle est difforme, squelettique, ses seins semblent vieux et desséchés... Elle évoque à la fois une des plus belles choses : le sexe, la matrice féminine qui donne naissance, et à la fois l’aspect physique repoussant, les menstruations, le placenta qui peuvent de même nous apparaitre dégoutants...


Les Leçons de cette déesse
:


La Sheela-Na-Gig est la source, la voix du puits. Si ses dons de vie, qui incluent transition et changement, sont pleinement acceptés, alors les eaux nourricières et régénérantes couleront librement pour être partagés pour tous.


Sheila Na Gig grimace provocatrice et vous invite à la joindre dans l'ouverture. C’est maintenant l'heure de s'ouvrir à de nouvelles expériences, au gens, au endroits, et aux choses. C’est maintenant l'heure de commencer de nouveaux projets, trouver de nouvelles directions. L'univers vous invite a venir jouer dehors. Peut-être vous aurez dû concentrer votre énergie pour traiter une blessure, une fin. Ou vous ne vous êtes pas sentis prête à vous ouvrir. Vous avez pu avoir besoin d'un moment de réclusion, de triage, et se focaliser vers l'intérieur. La déesse est ici pour vous rappeler qu'une période de contraction est suivie d’une expansion et d’ouverture. Il est temps de consolider l'intégrale en intégrant ce qui est en commencement, en expansion, et ce que l'ouverture vous apporteront.


Article écrit par Titelle

Sources:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sheela_Na_Gig
http://www.le-sidh.org/site/article_27.html
lune bleue n°3
http://laforetceltique.forumactif.com
http://www.morganelafey.com/boutique/produits/6675/Statuette-de-la-Sheela-Na-Gig.html

Posté par terrepaienne à 12:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    j'adore elle m'apporte plein d'aspiration!

    Posté par saripûtra, 14 septembre 2010 à 08:05
  • je ne sais pas ce que j'avais le jour ou je t'ai posté ce message....d'INSPIRATION!quelle patate je fais!

    Posté par saripûtra, 15 janvier 2011 à 16:28

Poster un commentaire